Conseil 12: Trouver son Lecteur Idéal

Vous venez de terminer l’écriture de votre roman. Vous vous sentez fier d’être parvenu au bout de ce beau projet. Votre travail est resté secret jusqu’à présent et vous êtes prêt (ou pas!) à montrer votre « bébé » à une personne de confiance.

Qui choisir ?

Pour ma part, c’est le regard de mon mari sur mon travail qui compte le plus pour moi. Donc le jour où je lui confie mon manuscrit est un grand jour.

Dans son livre autobiographique « Écriture, mémoires d’un métier », Stephen King explique que sa femme Tabitha est son « Lecteur Idéal ». En la regardant lire, il attend les sourires, les sourcils froncés, les « non, là tu ne peux pas dire ça ».

Il faut se blinder pour accueillir la critique, surtout de la part de quelqu’un qu’on aime. Mais le Lecteur Idéal ne peut l’être que s’il est sincère. Sinon, à quoi bon ? Et le Lecteur Idéal est avant tout votre premier lecteur. Donc si un passage semble incohérent, s’il découvre un anachronisme, il faut en tenir compte car le public pensera peut-être la même chose.

En Lecteurs suivants, j’ai choisi ma sœur, ma belle-sœur et ma nièce. En dehors du fait que ce sont des personnes qui lisent beaucoup et en qui j’ai confiance, ça m’a aussi permis d’avoir l’avis d’un homme et de trois femmes, de personnes dans la vingtaine, la trentaine et la quarantaine. Donc un plus large public.

Elles ont relevé des fautes d’orthographe ou de frappes, des erreurs de style, une incohérence frappante. Ce ne sont bien sûr pas des correcteurs de métier et il reste quelques coquilles dans mon édition Amazon, mais le texte est tout de même bien plus épuré que si j’avais seulement gardé mes propres yeux sur le manuscrit.

Comment accueillir la critique ?

Quel bonheur d’ entendre des commentaires comme : « J’avais l’impression de lire un roman acheté en librairie et j’oubliais parfois que je connaissais l’auteur ! », « C’est captivant, très bien écrit, j’ai été prise par l’intrigue. », « des similitudes avec Musso », « suspense et rebondissements jusqu’au bout ».

Mais « il faut aussi retravailler la fin », « je n’aurais pas mis ceci ou cela », « ajoute des détails pour que ça fasse plus réels », etc.

N’oubliez pas de remercier toutes ces personnes qui vous ont offert de leur temps.

Un Lecteur Idéal se choisit avec soin. Si dans votre entourage, personne ne vous semble capable d’endosser le rôle (certains ne savent pas être honnêtes de peur de blesser), vous pouvez faire appel à des « bêta lecteurs » en faisant des demandes sur internet. Ce sont des inconnus qui relisent gratuitement les manuscrits, pour le plaisir de la lecture ou pour vous demander de relire le leur en échange.

Ces échanges peuvent être très enrichissants et vous risquez moins de vous retrouver avec des commentaires du style « Oh ma chérie quelle belle plume ! ». Commentaire valorisant, certes, mais parfaitement inutile, sauf pour votre ego.

Et pourtant…

Si un regard extérieur est important, il reste cependant extérieur. C’est à l’auteur et à lui seul qu’il appartient d’en tenir compte ou pas.

Alors, qui sera votre Lecteur Idéal ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s