Conseil 25: Créer une vraie intrigue

Tout écrivain débutant espère avoir assez d’éléments pour parvenir au bout de son roman. On veut aussi se faire plaisir en écrivant. On a envie de surprendre son lecteur. Et on a l’impression que c’est compliqué de tout faire à la fois. D’écrire quelque chose de neuf et de personnel en même temps.

Vous avez peut-être déjà essayé plusieurs techniques pour réussir.

Comme par exemple de noter toutes vos idées, d’en chercher toujours plus pour être certain d’avoir des choses à écrire. Vous avez peut-être aussi tenté d’organiser votre intrigue mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre.
Vous vous êtes peut-être également creusé la tête pendant des heures pour découvrir des idées originales, pour sortir des clichés… sans vraiment parvenir à un résultat satisfaisant.

Pas de panique, le vrai problème, ce n’est pas de trouver une idée de départ ni de découvrir une multitude d’idées capables de venir compléter la première.

Le vrai problème, c’est surtout de comprendre comment fonctionne l’intrigue d’un roman et d’avoir quelques techniques simples pour obtenir une intrigue captivante en y consacrant un minimum d’efforts.

Vous avez besoin de découvrir les clés pour construire l’intrigue de votre roman en moins d’une semaine et mettre toutes les chances de votre côté pour le terminer.

Je voudrais partager avec vous trois techniques, piochées à droite à gauche de mes recherches, qui vous aideront à donner de la force et du dynamisme à vos intrigues.

Technique n°1 : Quand vous lisez un roman qui vous captive, demandez-vous comment l’auteur s’y est pris pour construire son histoire et vous tenir en haleine. Pas besoin d’y passer des heures. Prenez un carnet et notez par exemple :

  • la façon dont le roman commence : in médias res (directement dans l’histoire) ou non, par une description, un dialogue ou autre, par un élément surprenant ou non, etc.
  • le nombre de péripéties présentes dans l’intrigue
  • le ou les moments où l’auteur introduit des surprises
  • la façon dont l’auteur termine : fin ouverte ou fermée, fin heureuse ou malheureuse, etc.

Lorsque vous aurez noté plusieurs trames d’histoires, vous comprendrez mieux comment fonctionnent les romans que vous aimez. Vous comprendrez des idées et les mélangerez pour écrire vos propres intrigues.

Technique n°2 : Ne vous arrêtez pas à vos premières idées quand vous réfléchissez à votre intrigue. Essayez de penser à différentes solutions, à ce qui arrivera si vous complexifiez encore la situation de votre héros, à ce qui se produira s’il réussit ou, au contraire, ne réussit pas dans telle ou telle situation. Une fois que vous avez deux ou trois solutions différentes, demandez-vous :

  • ce qui vous plaît le plus, ce que vous avez vraiment envie d’écrire : c’est important de se faire plaisir !
  • ce qui permettra de maintenir le suspense et l’attention de votre lecteur : c’est important de faire plaisir au lecteur si vous voulez qu’il arrive au bout de votre histoire !
  • Ensuite, faites au mieux pour garder un équilibre entre ces deux contraintes.

Technique n°3 : Chaque élément que vous intégrez dans votre intrigue doit la faire avancer. Si vous ajoutez trop de fioritures, vous risquez de perdre votre lecteur. Veillez donc à réfléchir en amont de la rédaction à quel doit être le nœud de votre intrigue. Gardez-le toujours à l’esprit.
Quand vous avez une nouvelle idée, demandez-vous :

  • si elle est cohérente avec le fil conducteur de votre roman
  • ce qu’elle apporte concrètement à votre intrigue

Si votre idée ne sert qu’à vous vanter d’avoir ajouté une centaine de mots à votre roman, laissez tomber. Vous risquez d’affaiblir votre intrigue.

Ces techniques feront vraiment la différence dans votre travail d’écrivain si vous les appliquez. Des techniques comme ça, il y en a beaucoup d’autres. Je vous en parlerai dans un prochain article.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s