Conseil 33: Comment écrire une nouvelle ?

La nouvelle est un genre littéraire à part entière, qui possède ses codes, ses contraintes. Ce serait une erreur de penser que ce n’est qu’un roman en plus court.

Bien sûr le nombre de mots compte.

Pour s’y retrouver :

– le micro-récit fait moins de 150 mots

la nouvelle comporte entre 150 et 17 500 mots

– le roman court / novella entre 17 500 et 40 000 mots

– le roman a plus de 40 000 mots

Ce qui peut varier selon les éditeurs, donc ne vous censurez pas pour quelques centaines de mots supplémentaires ou manquants.

  1. Comme il faut aller droit au but, mieux vaut avoir une bonne préparation en amont et une ligne directrice.

Pour cela :

– partez d’un thème précis (un mot, une phrase ou une question), mais un thème qui vous permettra de donner votre point de vue d’auteur et de toucher rapidement le lecteur (ex: le racisme, comment faire triompher l’Amour face à une famille récalcitrante ?…)

– partez d’un genre (fantasy, science-fiction, romance, policier, etc.) et n’hésitez pas à analyser les codes de ces genres pour vous les approprier et pourquoi pas les détourner.

– utilisez la méthode du « Et si… ? » qui vous ouvrira les portes de l’imagination.

Et si le simple fait de toucher un arbre pouvait me montrer tout ce qu’il a vécu au fil des siècles ? Et si dans l’armoire de mon médecin en train de m’ausculter se cachait le cadavre de sa secrétaire ? Et si je pouvais entendre les pensées des gens que je croise ?

En quelques minutes, j’ai pleins d’idées de nouvelles qui fusent.

2. Ensuite, une fois votre thème choisi, écrivez le pitch de votre histoire en quelques lignes. Vous pouvez vous servir de cette progression :

a) Un personnage

b) dans un univers

c) désire quelque chose

d) mais est confronté à un problème

e) qu’il va réussir ou échouer à résoudre

f) avec quelles conséquences ?

3. Puis, écrivez le plan de votre nouvelle pour ne pas vous perdre en route. Même si l’envie vous brûle de commencer votre récit, faites une pause pour écrire le plan.

Au début, mieux vaut vous reposer sur le plan classique :

– situation initiale

– élément déclencheur

– péripéties

– dénouement

Avec plus d’expérience, vous pourrez bousculer le récit (commencer par la fin ou le milieu, utiliser des flashbacks, des flashforwards, des ellipses temporelles, etc.)

4. Soyez concis. Vous ne pourrez jamais autant développer votre intrigue que dans un roman. Donc mieux vaut se focaliser sur un seul événement. Si une scène ne remplit aucun rôle dans le schéma narratif, supprimez-la.

Dans un roman, vous pouvez développer votre personnage sur trois aspects :

– externe (un obstacle extérieur)

– interne (un défaut psychologique)

– relationnel (relations avec les autres)

Dans une nouvelle, vous aurez des difficultés à développer ces trois pôles, il faudra faire des choix.

5. Dans une nouvelle, il y a peu de personnages. Mais il faudra tout de même leur consacrer une fiche-personnage à chacun. Elle pourra être plus succincte que dans un roman car certains éléments de leur vie ne seront que suggérés voire absents. Le plus important sera de lister : quelques caractéristiques de leur physique, leurs traumatismes passés, leur façon de parler ou de se comporter, leurs défauts/leurs qualités, leurs désirs, leur point de vue selon leur métier… tout ce qui aura une incidence dans le récit.

6. Même si une nouvelle est courte, ne bâclez pas l’univers dans lequel se déroule votre intrigue. Si vous donnez envie au lecteur de s’y plonger, que votre monde soit réel ou imaginaire, il aura sûrement envie de lire d’autres histoires écrites par vous, d’aller plus loin.

Vous voilà prêts à rédiger votre nouvelle en veillant tout particulièrement à en soigner l’incipit et la chute.

Il existe de nombreux concours d’écriture et d’appels à textes. Lancez-vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s