Conseil 37: Comment créer le suspense indispensable à votre roman ? (partie 3)

Pour renforcer et maintenir le suspense, il faut jouer sur les points de vue.

– Terminez un chapitre en suscitant une question chez le lecteur (cliffhanger) et commencez-en un nouveau avec un autre point de vue. Le lecteur est donc obligé d’attendre avant d’obtenir une réponse.

– Les différents types de focalisation induisent différents types de suspense :

① la focalisation interne : le lecteur ne connaît que les pensées du personnage.

② la focalisation externe : le lecteur connaît les pensées de tous les personnages.

③ la focalisation zéro : le lecteur a un regard objectif.

④ Il peut aussi y avoir des points de vue mystérieux : le lecteur ne connaît pas l’identité de la personne par les yeux de laquelle on observe la scène.

Petits exercices:

– Faire une liste de 2 ou 3 éléments importants

❶ qui vont être dévoilés au lecteur petit à petit

❷ que le lecteur connaît mais qu’ignore le personnage principal

❸ que les personnages se cachent les uns aux autres.

– Écrire 2 ou 3 fois une courte scène du roman en variant le type de focalisation utilisée ou le point de vue utilisé. Garder celle qui entretient le plus le suspense.

La semaine prochaine, nous verrons comment varier la temporalité des scènes pour augmenter le suspense.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s