Conseil 43: Comment réussir sa séance de dédicaces ?

Au moment où j’écris cet article, nous sommes en mai 2021. Pour l’instant, le contexte sanitaire n’a pas été très favorable pour que les auteurs rencontrent leurs lecteurs. J’espère vraiment pouvoir participer à des salons du livres bientôt et m’installer devant l’enseigne d’un centre culturel dans une galerie marchande. Mais pour l’instant, j’ai tout de même eu la chance de faire des séances de vente/dédicaces sur le marché de mon village et en septembre auront lieu les Caudalies, week-end des Arts local où je tiendrai un stand. Je suis ravie d’avoir été contactée par le président de cette association pour y présenter mes romans.

Voici donc 11 conseils empruntés à des auteurs reconnus et à ma propre expérience pour toucher son public.

1) le lieu 

L’emplacement est capital. Si vous avez le choix, installez-vous à un endroit où il y a du passage. Entrée du marché, devant une librairie, etc. Même si vous dites à votre famille et vos amis de passer vous voir, il faut surtout compter sur le flux naturel des lieux.

2) la demande 

Privilégiez le contact physique au mail. Le libraire ou le responsable du centre culturel préférera rencontrer directement l’auteur à qui il va donner un emplacement. Mettez en avant votre livre, son originalité et le fait qu’il peut attirer des clients. Établissez une relation de confiance et d’égalité. Ne jouez pas à la star qui fait une fleur au libraire. C’est même plutôt l’inverse. Pensez à offrir un exemplaire de votre livre au responsable.

3) la présentation

Présentez-vous comme un auteur régional, un auteur de la ville. Vous établirez une plus forte connivence avec les éventuels acheteurs car la proximité attise la connivence et la curiosité.

4) le stock

Si votre livre est référencé sur un réseau littéraire (notamment DILICOM, sorte de catalogue pour les libraires), la librairie qui vous accueille peut en commander elle-même quelques exemplaires, puis vous reverser les redevances des ventes. Il touchera entre 30 et 35 % du prix du livre HT comme tous les libraires. Sinon, amenez vous-même votre stock (entre 20 et 30 exemplaires en moyenne pour une dédicace classique). Vous conviendrez ensemble de la commission à reverser au libraire. Cela est plus facile si vous pouvez émettre une facture d’auto-entreprise. Cette méthode est avantageuse si vous pouvez vous procurer vos livres à un tarif auteur, permettant une marge plus nette que par la voie classique.

5) la communication

Une séance de dédicaces se prépare :

– avec des annonces répétées sur vos réseaux sociaux et auprès de votre liste de lecteurs.

– prévenez votre famille et amis pour qu’ils viennent sur votre stand, au moins au début.

6) la visibilité

Prévoyez une affiche sur le lieu de la dédicace avec des couleurs vives qui attirent l’œil. Je viens de découvrir les Kakémono, sorte de bannières en vinyle ou tissu, sur lequel on peut imprimer la couverture du livre, son nom, ses coordonnées. Je vais en commander un pour le week-end des Arts et d’éventuelles dédicaces en librairies. Pour l’instant, sur le marché de mon village, je dépose sur ma table un cadre dans lequel figure un des articles du Midi Libre qui m’a été consacré. Les gens s’arrêtent, posent des questions ou me disent qu’ils l’ont vu dans le journal. La rencontre ne se solde pas toujours sur une vente, mais la discussion qui s’engage autour de mon travail est aussi importante.

7) le matériel

Sur un salon ou dans une librairie, une table et une chaise seront mises à votre disposition. Mais sur le marché, à vous d’amener votre matériel. Prévoyez une nappe, plusieurs stylos (lors d’un marché de Noël, un des miens à eu aussi froid que moi et j’ai dû finir à l’encre rose avec un stylo qui traînait au fond de mon sac), une bouteille d’eau.

Si vous vendez directement vos livres, prévoyez suffisamment de monnaie pour parer à toute éventualité.

8) la relation

Prenez les devants. Ne restez pas assis sur votre chaise pendant toute la séance. Allez vers les gens et communiquez. La dédicace est un échange, pas un simple point de vente.

Parlez de votre livre, en vantant ses mérites. Apprenez par cœur le pitch de votre livre et mettez-le en avant rapidement. Les acheteurs n’auront que peu de temps à vous accorder.

9) l’endurance 

Préparez-vous à un moment fatigant. Faites le plein d’énergie. Une dédicace active est une épreuve sportive. Se lever, s’asseoir, aller vers les autres, sourire, discuter… Entre 2 et 4 heures physique ! Mais préparez-vous aussi à un bel échange.

10) la récompense 

Prévoyez de petits cadeaux pour vos éventuels futurs lecteurs : marque-page dans le livre, bonbons sur la table. Donnez-leur au moins, surtout à ceux qui n’achètent rien, un flyer avec vos coordonnées (blog, mail) et les références du livre pour qu’ils puissent vous retrouver plus tard ou compléter votre série.

11) le contact maintenu 

Prévoyez une feuille ou un carnet pour noter les adresses mail. Proposez aux personnes rencontrées de faire partie de votre mailing liste. Certains en seront ravis et cela n’engage à rien. Vous pourrez les informer de votre prochaine sortie de livre ou de votre future séance de dédicaces.

Pensez à remercier l’hôte des lieux en lui offrant un exemplaire de votre livre, voire une boîte de chocolats. Vous devez laisser une excellent impression pour une éventuelle nouvelle collaboration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s