Conseil 46: Comment structurer parfaitement ses scènes ? (partie 3)

Pour structurer correctement et efficacement une scène :

– Ayez en tête ce qui s’est passé avant la scène. Il faut également savoir ce qui va se produire ensuite dans les grandes lignes. La scène doit servir à faire avancer l’intrigue vers le climax. Elle doit donc être parfaitement intégrée à l’histoire pour rendre la scène suivante inévitable. Imaginez un jeu de dominos qui s’écroulent les uns après les autres. Si un domino manque, le parcours s’arrête. Si deux dominos sont trop rapprochés et se gênent, la succession de chute en sera perturbée.

– Il est important d’entrer le plus tard possible dans la scène et d’en sortir le plus tôt possible. Je m’explique. Commencez le récit à un moment très proche du point culminant de la scène. Inutile de dire ce qu’a fait le personnage en se levant, ce qu’il a mangé au petit déjeuner et qu’il a reçu un appel de sa mère avant d’avoir son accident de voiture (point clé de la scène) si tous ces éléments ne sont pas utiles à l’intrigue. Par contre, si le coup de fil de sa mère a mis votre héros dans un état second qui a pu causer l’accident, alors, cette précision aura toute sa place dans la scène. De même, une fois que le point culminant est passé et que la pression retombe, inutile de s’attarder sur plusieurs pages sur le reste de la journée du personnage. Passez à la scène suivante.

– Utilisez la structure d’un schéma narratif complet : début avec un élément perturbateur ou in medias res (ACTION) /milieu avec rebondissements (RÉACTION)/climax (moins marquant que le climax final)/fin : réussite, échec, tragédie, etc. (CONCLUSION).

– Il faut que chaque scène ait d’un rythme. Il peut y avoir des moments intenses en émotion/tension, des moments calmes, un retour de la tension, etc.

Petits exercices :

– Demandez-vous ce qui vient avant la scène que vous devez rédiger et ce qui, dans la scène, va provoquer la scène suivante.

– Complétez le tableau des grandes étapes de la scène pour avoir une structure à l’esprit avant de la rédiger (cadre pour la créativité).

– Visualisez le rythme de la scène en dessinant une courbe. Elles ne doivent pas toutes se ressembler pour ne pas enfermer le lecteur dans un schéma qui ne le surprendra plus.

La semaine prochaine, nous verrons comment valider et améliorer une scène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s