Conseil 47: Comment structurer parfaitement ses scènes ? (partie 4)

Nous allons voir comment valider, corriger et améliorer une scène.

– Une scène doit avoir de multiples raisons d’exister, même si souvent, l’une de ces raisons dominent les autres.

– Plus on ressent un lien affectif avec une scène, plus il faut vérifier son utilité.

– L’action doit primer sur le dialogue.

– Validez le début et la fin : si possible, commencez plus tard et finissez plus tôt dans l’action.

– Poussez les situations à leur paroxysme, créez un sentiment d’urgence : les mésaventures des héros doivent s’aggraver par leur faute (exploitez les failles des personnages) ; apparition d’un obstacle local (personnage qui perturbe la scène, complication logistique, mécanique, etc.).

– Soulevez une ou deux questions dans la scène qui ne trouveront leur réponse que dans les scènes suivantes.

– Ajoutez de l’ironie dramatique pour donner plus d’ampleur à la scène (éléments connus par le lecteur mais ignorés des personnages).

Petits exercices:

– 3 questions pour vérifier l’utilité de la scène :

1) Que serait le manuscrit sans cette scène ?

2) Est-ce que la progression de l’intrigue ferait sens ?

3) Est-ce que le développement des personnages serait cohérent ?

– Si la scène est inutile, 3 choix : renforcer l’utilité, la supprimer, fusionner deux scènes.

– Repérez les questions en attente ou intégrez-en.

– Utilisez 2 couleurs différentes pour le dialogue et l’action. Regardez le dosage et réajuster si nécessaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s