Conseil 49 : Les personnages secondaires, tout aussi importants que le héros

C’est bien d’avoir un héros avec une mission, mais cela ne suffit pas à faire une bonne histoire.

C’est souvent le point de départ d’un auteur, mais ce n’est pas suffisant.

En plus de l’univers, du style et de l’intrigue, il y a les autres personnages.

Ceux qui entourent le héros, et que l’on qualifie de « secondaires ».
Mais ces personnages sont-ils aussi secondaires qu’on le dit ?

Il est vrai qu’il y a toujours un ou deux personnages qui se trouvent sur le devant de la scène, au centre du récit.

En cela, tous les autres personnages sont secondaires.

Mais quand on considère l’histoire en termes de système… on se rend très vite compte que les personnages dits « secondaires » sont en vérité essentiels.

Sans eux, le héros ne serait rien.

Déjà parce qu’il n’y aurait pas d’interaction, et que cela ferait un monde très vide, pas intéressant.

Ensuite parce que le héros ne sait pas tout faire.

C’est d’ailleurs quelque chose de très important à garder en tête : quand vous créez un groupe de personnages, quel qu’il soit, faites en sorte que les personnages « secondaires » aient un caractère mais aussi un ensemble de compétences qui viennent compléter celles du héros, et non les répéter.

C’est très important !

Déjà parce que la répétition implique souvent la lassitude, en fiction…

Ensuite parce que les personnages sont des outils au service du récit avant d’être de véritables personnes.

Ça ne signifie pas que vos personnages « secondaires » ne peuvent pas être uniques ou remarquables.

Ça ne signifie pas non plus qu’ils n’ont pas à être importants.

Au contraire : ils sont uniques, remarquables et important parce qu’ils sont différents du héros.

C’est aussi cela qui leur donnera de la profondeur !

Il existe une technique d’écriture qui permet de bien approfondir les « secondaires », et ce, quel que soit le récit.

Quand je le fais, j’obtiens un réseau de personnages ultra solide et incroyablement utile.

Cette technique est simple, mais demande beaucoup de préparation.

Quand je veux développer mes personnages secondaires, je les traite comme mes personnages principaux !

Pas que dans la fiche de personnages.
Il faut écrire leur propre synopsis, afin de bien se représenter leur propre version de l’histoire.

Et ça marche !

De toute façon, quand on y pense… vos personnages secondaires sont les héros de leur propre partie du récit !

Cela rend les intrigues plus complexes, les personnages plus attachants, et les scènes plus intenses aussi.

Les récits gagnent en ampleur, en ambition, en profondeur.








Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s